L’horlogerie demande des grandes pièces !

 A l’occasion des transformations destinées à assurer la mise en place de plusieurs nouveaux tours automatiques dans ses locaux de Bienne, nous avons rencontré Claude Konrad le directeur de Polydec pour parler des marchés, des domaines d’activités et des pièces réalisées. Et le moins que l’on puisse dire est que cette entreprise sait ce que « micro » veut dire puisque les pièces de mouvements horlogers font partie des grandes pièces qu’elle réalise !

Fondée en 1985 par deux jeunes forts sympathiques, l’entreprise s’est développée étape par étape autour des domaines automobile, électronique et plus récemment horloger. M. Konrad nous dit : « Notre objectif est de répartir nos activités à égalité entre ces trois domaines ». La recherche de la performance a toujours été au cœur des préoccupations de l’entreprise et c’est aujourd’hui cette volonté qui permet à l’entreprise d’investir dans ces nouvelles machines.

Pièces (vraiment) microscopiques…

Les compétences de Polydec touchent aux limites de l’usinage par enlèvement de matière. Récemment, l’entreprise a effectué des pièces de diamètres de 7/100 de mm (soit le diamètre d’un cheveu !) et de longueurs de 3/10 dans du matériel polytrempé. Si ce cas est extrême, l’entreprise réalise régulièrement des composants de diamètres de 3/10 incluant de nombreux usinages par perçage ou polygonnage. M. Konrad précise : « Lorsque nous atteignons de telles dimensions, la mécanique ne réagit plus du tout de la même manière, la vitesse de coupe est quasi nulle ». Il ajoute : « Régulièrement nous produisons avec des tolérances de +/- 2 µ et pour les cas extrêmes nous descendons à +/- 1 µ ». Si l’entreprise dispose de moyens de production high-tech, le doigté de ses opérateurs est essentiel à l’atteinte de tels résultats.Voyons quelques caractéristiques uniques de Polydec

Voyons quelques caractéristiques uniques de Polydec

…et système de gestion de pointe…

Si l’électronique a poussé Polydec à réaliser des pièces incroyables comme indiqué ci-dessus, il est un autre domaine qui a permis à l’entreprise de s’organiser et de mettre en place un système statistique de suivi et de contrôle sans faille : l’automobile. Bénéficiant de la reconnaissance ISO 9001 et de la norme automobile ISO/TS 16949, l’entreprise est concentrée sur la réalisation de pièces à haute valeur ajoutée jusqu’à 4 mm de diamètre. M. Konrad explique : « Les processus qualité sont totalement intégrés et font partie de la recette de notre succès. Tout est en permanence sous contrôle ». Et ce souci de maîtrise commence à l’offre déjà. Avant toutes confirmations les commandes sont analysées par un APQP (planification anticipée de la qualité et plan de contrôle du produit). M. Konrad ajoute : « D’un regard externe cela peut sembler être de la paperasse, mais c’est une étape importante qui nous permet de garantir nos pièces lors de la confirmation déjà et d’éviter tous problèmes ultérieurs ».

…combinés pour offrir une prestation hors-pair

La combinaison des compétences techniques, humaines et administratives permet à Polydec de faire bénéficier chaque domaine d’activité de l’ensemble de son savoir-faire. M. Konrad nous dit : « Par exemple le domaine horloger est en train de changer radicalement son approche de l’usinage. De nombreux spécialistes issus de l’automobile sont désormais en place dans ce domaine et ils y apportent des méthodes de rigueur qui peuvent sembler lourdes pour qui n’en a pas l’habitude. Nous parlons ce même langage et leur offrons donc une solution immédiate et efficace ». Un autre domaine où le savoir-faire de Polydec fait merveille ? La réalisation de pièces de précision de quelques dixièmes de millimètres de diamètres. Les pièces de mouvements horlogers par exemple se situent dans la limite inférieure de ce que beaucoup de décolleteurs peuvent faire alors qu’au contraire, elles sont souvent grandes pour Polydec. M. Konrad conclut à ce sujet : « Nous avons eu la chance d’être un des premiers fournisseurs d’un grand groupe horloger à avoir signé un contrat de délégation qualité. Nous en sommes très fiers ». Ce contrat stipule que les pièces sont garanties par Polydec et que le fabricant ne réalise plus de contrôle d’entrée !


Des nouveaux moyens de production pour aller plus loin Avec les nouveaux tours en cours d’installation

 

Polydec augmente sa capacité de production de 20%. Plusieurs tours des types suivants sont ajoutés : Esco D2, Tsugami P03 et Tornos Evodeco 10. Avec les tours Esco et Tsugami l’entreprise vise à faire face à un manque de capacité de production dans tous les domaines. Avec EvoDeco, Polydec souhaite étendre ses capacités et s’ouvrir à de nouveaux marchés. « Nous sommes réputés pour la manière dont nous tenons nos délais, et ces nouveaux moyens de production vont nous permettre de les raccourcir » explique le directeur.


Le décolletage n’est que la première étape chez Polydec. L'entreprise dispose de toutes les compétences additionnelles nécessaires comme le nettoyage, le traitement thermique ou le polissage.

Le décolletage n’est que la première étape chez Polydec. L’entreprise dispose de toutes les compétences additionnelles nécessaires comme le nettoyage, le traitement thermique ou le polissage.

Lorsque les hommes font la différence

L’entreprise offre ses compétences gagnées en électronique et automobile à l’horlogerie par exemple, mais ce n’est pas suffisant. Chaque domaine implique des contraintes particulières, par exemple en termes de finition, de contrôle visuel ou dimensionnel. « Nous savions parfaitement mesurer un Ra ou un Rz , mais nous n’avions pas l’expérience des contrôles d’aspects. De plus, lorsque nous parlons de précision de l’ordre de quelques microns, les outils de mesures sont à la limite de leurs capacités. Nous devons donc apprendre en permanence pour nous adapter aux besoins et exigences de nos clients » explique le directeur qui ajoute : « Le savoir-faire est ce qui nous permet de nous démarquer et de préserver la place industrielle Suisse. Nous axons beaucoup sur la formation continue à l’interne pour rester toujours à la pointe ». Et cette recherche de performance se retrouve dans le personnel, les collaborateurs de l’entreprise doivent être ‘’les meilleurs’’. « Nous sommes très exigeants, nous savons qu’une performance seulement moyenne est largement insuffisante et nous ne pouvons nous le permettre » termine M. Konrad. Et si l’entreprise n’est plus dirigée par deux sympathiques jeunes, elle l’est toujours par deux sympathiques moins jeunes chez qui la passion de la perfection est toujours à fleur de peau.

Polydec SA décolletage

Rue de Longeau 18 – CH-2504 Biel/Bienne
Tel. +41 32 344 10 00 – Fax +41 32 344 10 01
www.polydec.ch – polydec@polydec.ch



I commenti sono chiusi.